A la maison

Après 24 heures et presque 2000 km de route, la Reliant est à la maison posée sur le plateau. Le voyage retour s’est effectué sous le déluge. Vu l’état de la capote, je ne regrette pas de ne pas être remonté à son volant.
Premier contre temps, si l’engin est monté tout seul sur le plateau, impossible de le démarrer pour descendre. Ou plutôt si, elle démarre mais s’arrête après 3-4 secondes. Après plusieurs heures de tentatives infructueuses, elle rentre à la poussette, c’est décevant.
L’allumage est bon, l’essence arrive, la pression semble suffisante, maintenant la batterie est à plat.
En dernier recours le débitmètre est déposé. Le pot-aux-roses est découvert, la boite à air n’est pas étanche (il manque une patte de fermeture), l’eau de cette nuit est rentrée à plein, le débimetre mais aussi le turbo baignent dans l’eau…
Une fois tout rincé, le moteur repart !!! C’est parti pour un tour.