Archives du mot-clé direction

Un volant ‘sport’

Objectivement, le volant d’origine est particulièrement laid (les mauvaises langues diront « comme la voiture, en fait »).
Après quelques recherches, je me suis décidé pour un modèle Mountney. Dans l’esprit parce que brittanique et aussi parce que cette marque pratique des tarifs très abordables (la Scimitar est la Lotus du pauvre en quelque sorte).
Il a été un peu plus difficile de trouver le moyeu convenant à la SS1. Il s’avère en définitive que celui de la Triumph Spitfire s’adapte parfaitement.

Le volant Mountney muni de ses vis d’origine, je ne les trouve pas belles. 
Le volant présente maintenant un insigne Scimitar (ce modèle noir et blanc est antérieur à la SS1 qui possède un badge rouge) et fixé par des vis inox du meilleur effet.
Je me suis aussi procuré un jeu de pédale Mugen (ou plutôt une très belle imitation). Là je sort un peu de l’esprit d’origine mais le pédalier d’origine est glissant et limite dangereux sur une bombe comme Golden Scimitar. Je procèderai au montage plus tard.

Direction en place et longues portées

Après ce long intermède, la direction est à nouveau en place sur la voiture. J’ai réglé le parallelisme à l’aide d’une cordelette et des valeurs prévues pour les Opel Kadett C. Le résultat est honorable sauf pour le volant qui n’est pas bien centré.
Golden Scimitar a donc repris la route sous un très beau soleil d’octobre et c’est tant mieux puisque la capote est toujours déposée.
La crémaillère en elle même présente un léger jeu au changement de direction. Je n’ai pas vu de cale d’épaisseur sur l’axe du pignon au démontage. Visiblement il va falloir en rajouter pour obtenir un réglage optimal. 
J’ai enfin reçu les phares commandés il y a près de 4 mois à Hong Kong. Les longues portées d’origine (manquantes sur la voiture) ont une forme sensiblement différente mais celles-ci s’adaptent très bien et restent dans le style d’époque. En outre, elles feront office d’antibrouillards après cablage d’une nouvelle ligne. Pour l’instant je dois décoller les vitrages pour nettoyer une substance indéterminée qui opacifie les feux.

Remontage de la crémaillère

J’ai récupéré la barre de direction après usinage.

Voilà ce que ça donne.

Et avec la rotule en place.

Le boitier est repeint, tout comme les capots. Les rotules extérieures sont neuves, les soufflets en bon état. J’ai retaillé des joints en papier, il ne reste plus qu’à remonter en veillant à bien graisser l’ensemble.

En cours de remontage :

Voilà l’ensemble prêt à reprendre sa place.

Démontage de la crémaillère

Avant de faire usiner la barre je dois démonter entièrement la crémaillère.

C’est une grande première pour moi qui n’ai jamais osé ouvrir une direction.

Je commence par le capot du poussoir qui vient facilement. Le poussoir en nylon est fissuré, je relève ses cotes pour en faire tourner un si besoin.
Le démontage se poursuit par le capot du pignon. Ce dernier n’est pas marqué, la barre non plus.
Pas de surprise, la direction comporte peu de pièces et les paliers en nylon sont en bon état. La graisse est bien noire et a perdu beaucoup de ses qualités.
Voici l’ensemble démonté et nettoyé.

Crémaillère, la solution

Pour rappel, la direction est toujours en rade.
La rotule intérieure droite est déposée, c’est la cage partielle en nylon qui a cèdé. La pièce n’existe plus. On trouve des occasions Outre Manche à des tarifs totalement déraisonnables (il s’agit d’un petit morceau de plastique rappelons-le).
Je choisi donc de remplacer les rotules par un modèle plus courant.
Il est maintenant nécessaire d’usiner la crémaillère pour pouvoir y visser les nouvelles rotules.

Rotule intérieure de direction

Les quelques kilomètres parcourus ont révélé une direction assez imprécise, surtout sur revêtement dégradé.
La cause, un jeu très important dans la direction côté droit. La rotule extérieure est rapidement mise hors de cause tout comme la crémaillère. La coupable est la rotule intérieure de direction.
La direction est réputée être celle de la Vauxhall Chevette, je commande donc une rotule d’Opel Kadett C. Le démontage peut commencer.



Malheureusement, la rotule n’est pas du tout du modèle espéré. Elle est totalement démontable et pièce coupable est en fait une demi cage en nylon maintenue en pression sur la rotule par un petit ressort. Le montage fait un peu peur et la pièce n’existe pas… Me voici stoppé dans ma progression.