Archives du mot-clé freinage

Inspection

L’inspection continue…
Le côté droit du moteur. Contrairement au moteur Nissan, le Ford est prévu pour une installation en travers. Il sera bien monté sur la Sierra mais beaucoup plus tard et avec les modifications nécessaires. Chez Reliant il a fallu faire avec. Voici par exemple un tube qui permet au liquide de refroidissement de faire le tour du moteur pour rejoindre le radiateur.

Une fois nettoyé, le côté admission a plus belle allure.

Le train avant présente bien, ici le côté gauche.

Amélioration du freinage

Le freinage est la grande faiblesse de la SS1, surtout pour le modèle turbo.
J’ai trouvé sur eBay (encore) de quoi avancer dans la recherche d’un freinage efficace.

D’abord, des plaquettes Ferodo Racing. Normalement nettement plus efficaces à chaud. Sans doute bruyantes voire faiblardes à froid, mais je le répète, le freinage actuel est lamentable. A essayer donc.

Voici maintenant un jeu d’entretoises destinées à élargir les étriers pour permettre l’installation de disques ventilés. Bien sûr, ceux-ci sont spécifiques (forcement, ceux des MG Metro ne se montent pas sur un moyeu d’inspiration Opel) et ne se trouvent que chez les deux spécialistes britanniques Scimitar : Queensberry Road Garage & Graham Walker Ltd.

Le montage des disques, fixées par quatre vis sur le moyeu placé au premier plan.

Inspection et purge des freins

Un rapide coup d’oeil sur le freinage.
Les freins arrière sont très beaux, les tambours sortent facilement et ne présentent pas d’usure, les garnitures semblent neuves. A surveiller, les frictions qui s’effritent un petit peu. Ce sont des pièces de Ford Escort.

A l’avant, pas grand chose à dire non plus.
Les étriers à 2 pistons et deux flexibles sont de marque AP et d’origine Austin Metro. Il s’agit du montage à disques pleins.
La purge s’effectue sans problème avec le matériel adéquat.
Le freinage est aussi léger après l’intervention qu’avant. La réputation de mauvaise freineuse de la SS1 n’est pas usurpée.
Il existe plusieurs façons d’améliorer cela. Certains propriétaires allemands adaptent des freins Porsche ce qui doit être assez couteux. Nos amis anglais ont mis au point un mélange d’étrier de Volvo 240, disques d’Opel Senator et plaquettes de Ford Scorpio que je trouve compliqué à mettre en oeuvre.
De mon côté, je vais m’orienter vers le montage MG Metro Turbo à disques ventilés. A suivre donc.